Un hackathon, c’est quoi ?

Hacka-quoi ?

Si ce mot vous est familier sans pour autant savoir le définir ou que vous n’en avez jamais entendu parler, alors vous êtes au bon endroit !

Il s’agit ici de répondre à ces quelques questions pour comprendre l’essentiel sur le hackathon :

Un hackathon, c’est quoi ?

Sûrement une nouvelle discipline pour apprendre à danser un hacka sur les terrains de rugby, bien tenté… mais non !

Le terme hackathon est la combinaison de deux mots = « hacking » + « marathon »

Le « hacking » a pour origine cette compétence d’informaticiens à résoudre un problème grâce aux technologies numériques. On l’appelle parfois piratage, mais cette compréhension ne reflète que la part sombre du « hacking ». Les gentils hackers, ça existe aussi!

Le « marathon » est cette fameuse course à pied de 42,195km (oui j’aime bien la précision, hé hé !!), organisée par différentes villes dans le monde et créée à l’occasion des Jeux olympiques d’Athènes de 1896.

Là, si je vous laisse uniquement avec ces deux définitions, vous imaginez peut-être qu’un hackathon c’est une course de 42km composée uniquement de geeks qui courent tout en tapant des lignes de code sur un clavier pour résoudre des problèmes stratégiques…

Heureusement, on ne s’arrête pas là, ouf !

Le hackathon, c’est donc une compétition collaborative d’intelligence collective, intense et de courte durée (souvent 48 heures), au cours de laquelle des personnes issues du milieu informatique vont tenter de concrétiser une idée et la transformer en une application opérationnelle, dont ils feront une démonstration devant un jury à la fin de l’évènement.

Popularisé au cours des années 2000 par les géants du web (Facebook, Google…), un hackathon c’est concevoir rapidement des nouveaux produits/services pour tout type d’organisation !

A partir de ce modèle, pour son organisation, il est possible de créer son Hackathon sur mesure: adapté à ses besoins et à ses participants!

Pourquoi organiser un hackathon ?

Pour une idée lauréate à la fin du hackathon, justement pas uniquement…

Même si le principe du hackathon porte sur une compétition qui mène à un lauréat à la fin, les organisations ont bien saisies que les bénéfices sont bien plus importants :

  • Trouver rapidement des solutions concrètes en réponse à ses problématiques d’organisation
  • Lâcher prise le temps de cette compétition en vue de stimuler la créativité au sein de son organisation
  • Faire émerger des solutions disruptives grâce à l’intelligence collective
  • Fédérer ses collaborateurs autour de cet évènement pour une meilleure cohésion d’équipe
  • Mobiliser largement ses collaborateurs pour créer une dynamique collaborative
  • Faciliter l’évolution vers une culture de l’innovation

Certains concepts célèbres sont nés lors de Hackathons. Pedram Keyani, Engineering Director chez Facebook, confia dans son article « Stay Focused and Keep Hacking » que de nombreuses fonctionnalités clés du réseau social furent imaginées lors de Hackathons internes : le bouton like, le chat, la vidéo et même le fil d’actualité.

« Il y a quelques années, un stagiaire a construit la fonctionnalité permettant de tagger quelqu’un dans un commentaire durant l’un de nos Hackathons. Quand il l’a présenté devant le jury, la réaction fut la même pour tous : on ne pouvait croire que quelqu’un n’avait pas encore construit cette fonctionnalité ! En 2 semaines, elle fut utilisée par 100% des utilisateurs » précise-t-il.

Un hackathon : Pour qui ? Avec qui ?

Bien que le hackathon soit né dans le secteur du numérique, son format s’est démocratisé pour des organisations multi-secteurs.

De la collectivité publique (Villes, Départements, Régions, ministères…) au grand groupe du CAC 40 (Orange, SNCF, Banques…) en passant par la communauté scientifique marine internationale (pour un hackathon sur l’océan), de nombreuses organisations se sont emparées du format hackathon pour innover et rechercher des solutions concrètes.

Ça peut aller de 50 personnes à 200 personnes, voire même plus.

L’ensemble des participants sont répartis en équipes et mixées avec des profils pluridisciplinaires dans chaque équipe. Cette diversité est une force pour faire émerger des idées innovantes et disruptives.

Certaines organisations font même appel à des personnes en dehors de leur structure pour varier les points de vue et enrichir les échanges : étudiants, usagers…

Le rôle du jury ? Chaque équipe présente son idée devant un jury, qui aura la mission de sélectionner l’idée lauréate du hackathon. Voire même de décerner un lot à l’équipe gagnante

Ce jury est constitué d’un groupe de personnes décisionnaires dans la mise en œuvre des idées présentées, pour que celles-ci puissent être rapidement et réellement appliquées sur le terrain.

Combien de temps dure généralement un hackathon ?

Les durées peuvent varier de 24h à 72h.

Le format 24h est conçu comme un sprint, où les participants peuvent même travailler toute la nuit s’ils le souhaitent.

Mais le format le plus courant est 48h, qui permet d’étaler le déroulé du hackathon sur 2 journées (sans travailler la nuit 😊bien sûr).

Comment organiser un hackathon ?

Se faire accompagner par le Worklab, pardi 😊 !!

De la conception à l’animation de hackathons, nous avons déjà accompagné plusieurs organisations :

  • 4 hackathons sur l’innovation organisé pour La Banque Postale
  • Un hackathon sur l’innovation managériale organisé pour Habitat 76
  • Un hackathon organisé pour le CNAM Pays de la Loire (Version 100% à distance)
  • Un hackathon organisé pour le pôle RH de la région Île de France

Et ceux qui en parlent le mieux, ce sont nos clients :

Retour d’expérience de 4 hackathons pour La Banque Postale 

Retour d’expérience d’un hackathon 100% à distance pour le CNAM Pays De La Loire 

Alors si vous avez des besoins pour organiser votre prochain hackathon, contactez-nous : contact@worklab.fr

 

À propos de David & Sacha

Co-fondateurs et associés du WORKLAB

À lire aussi

préparation atelier collaboratif

Retour d’expérience#1 (Épisode 1) : Préparation d’un atelier d’amélioration de l’expérience client

Dans la pratique de la facilitation, il est coutume de dire que la réussite d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *