Comment adapter la facilitation à distance par rapport au présentiel ?

Le maître-mot ici est DÉ-MYS-TI-FIER ! Démystifier.

Non, vous n’allez repartir de zéro. Un groupe reste un groupe, dans son potentiel et dans ses défauts. Rendre facile un atelier collaboratif reste rendre facile un atelier collaboratif. Tout ce que vous avez acquis en présentiel, tout ce qu’on a vous a expliqué au fil de nos articles, de notre livre « Le guide de survie aux réunions à distance » et de nos formations reste en grande partie valable !

Prenons quelques exemples.

  • Vous avez le réflexe de créer des temps de discussion et de construction en petits groupes parce que vous savez qu’on y est plus efficace ? Bingo ! C’est le même principe à distance.
  • Vous avez intégré une posture de facilitateur neutre, à l’écoute. Des compétences de guidage et de challenge de la réflexion. Re-bingo ! Votre savoir-être est pile ce dont vous aurez besoin à distance.
  • Vous savez l’importance de structurer vos temps collectifs : se poser les bonnes questions, organiser des séquences, fixer des timings et prévoir des pratiques visuelles, cadrantes et ludiques. Re-re-bingo ! C’est tout pareil à distance.

Oui, c’est vrai, il y a des variations. Mais ça reste à la marge par rapport à tout ce que vous maîtrisez déjà. Il faudra juste adapter quelques habitudes et vous acclimater aux outils numériques. C’est sur le premier point que je vais ici vous apporter des clés.

Voici un tableau récapitulatif des points principaux :

À propos de Manon Mizrahi

Facilitatrice et formatrice WORKLAB

À lire aussi

#LIVE15 - Les outils pour animer à distance

Le LIVE#15 – Les outils numériques pour animer à distance

Dans ce LIVE du 22 octobre mail 2020, pendant 1h nous parlons des outils pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *