Pourquoi la réunion post-it n’est pas une technique ?

La réunion post-it, une technique ?

Le post-it, célèbre invention des années 80 est devenu depuis quelques années LE symbole des ateliers collaboratifs. À tel point qu’on entend aujourd’hui dans ces réunions des « ah non pas encore une réunion post-it ! »…la blague !

Alors oui c’est vrai on peut en avoir marre de cette « mode » des post-its. Et oui c’est vrai on peut être refroidi par le gaspillage de papier.

Première bonne nouvelle : au Worklab aussi on en avait marre de jeter autant de papier à la poubelle (et non recyclable à cause de la bande de colle présente sur les post-it)

Résultat…

….après quelques mois de développement et de tests nous avons mis au point un tout nouveau concept : Magnet_it®, basé sur des notes magnétiques, repositionnables et effaçables : les Magnet_it® Notes

En savoir plus sur Magnet-it®

Deuxième bonne nouvelle : le post-it est utile et donc la réunion post-it également, et ce au-delà de l’effet mode !

Le post-it est surtout utile quand nous n’en faisons pas une technique d’animation à elle seule car, oui, le post-it n’est pas une technique !

Le post-it est surtout un support, un support qui sert à garder une trace de la réflexion individuelle et des échanges d’un groupe.

Il ne suffit pas d’utiliser des post-it pour que la magie de l’intelligence collective opère. Car l’essentiel de ce qui se passe en atelier n’est pas ce qui s’écrit sur les post-it mais ce qui se dit et ce qui se crée entre les participants, l’énergie, les prises de conscience individuelle et collective. Le post-it est alors là pour s’assurer qu’on garde une trace synthétisée de tout cela et pour rendre visible l’avancée du groupe dans son cheminement tout au long de l’atelier.

Si les post-it ne sont pas au cœur de ce qui se joue en atelier il n’est pas donc pas nécessaire pour le facilitateur de rester les yeux rivés sur eux.

À charge pour le facilitateur de mettre en place un déroulé d’atelier qui favorisera ces échanges avec des pratiques et outils adaptés au contexte et aux enjeux.

Pourquoi le post-it, c’est bien ?

Délimité à cette utilisation, le post-it peut alors remplir de belles fonctions :

  • Il incite à la synthèse : par sa taille, peu de place est laissée aux discours fleuves. A l’écrit comme à l’oral on va plus facilement à l’essentiel. Nous vous conseillons de donner à vos participants des marqueurs ou feutres épais pour pousser au maximum à la synthèse sur les post-its.
  • Le post-it aide également à matérialiser les échanges : partager sur un canevas les réflexions de chacun, mises par écrit sur des post-its, permet de construire au fur et à mesure une sorte de cartographie visuelle de ce qui est dit dans le groupe. On s’y retrouve mieux. On peut prendre du recul. Cela facilite le rebond d’idées et la prise de décision.
  • Enfin, il aide à diminuer le conformisme : nous demandons souvent à nos participants de prendre un temps préalable de réflexion individuelle durant lequel ils notent sur les post-its leurs idées. Le post-it est alors là pour sacraliser cette réflexion individuelle. Il aide à limiter le conformisme, c’est-à-dire la réticence naturelle qu’on peut avoir en groupe à émettre un avis différent des autres.

À propos de Margaux Pasquet

Facilitatrice et formatrice WORKLAB

À lire aussi

Animation collaboratif theatre forum

Comment utiliser le Théâtre Forum pour faire émerger un changement dans un collectif ?

Vous avez peut-être déjà été confronté à un groupe rencontrant un problème complexe, un problème …

2 Commentaires

  1. Merci Margaux pour ce post.
    Je partage l’idée que l’essentiel de ce qui se passe en atelier n’est pas ce qui s’écrit sur les post-it mais ce qui se dit et ce qui se crée entre les participants.
    Cela souligne le rôle de l’animateur qui doit faire réagir le groupe : accord, désaccord, commentaires. Il doit aussi être attentif pour recueillir les idées supplémentaires issues de la discussion.
    A bientôt,
    Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *