[LE SHOP#3] – Comment créons nous nos produits ?

Mais au fait, pourquoi des produits ?

C’est vrai ça !

Pourquoi une boîte qui fait de la facilitation et de la formation se lance dans un métier qui n’a rien à voir : la création et la vente en ligne de produits ???

Au WORKLAB, dès le départ notre objectif c’est de rendre les organisations plus collaboratives et plus fun. C’est notre mission !

Ce que Simon Sinek appelle le « why » (si vous n’avez encore jamais vu sa conférence Ted sur le sujet, allez-y grave maintenant, vous finirez de lire cet article plus tard)

Mais comment transformer le plus d’organisations possibles ? Finalement, comment maximiser notre impact positif ?

Un premier niveau de réponse ce sont les formations que l’on propose. En formant les gens, on a un impact durable sur leurs façons de travailler. Ils apprennent d’autres façons de faire plus collaboratives. Mais même si on forme beaucoup de personnes, ça ne concerne pas tout le monde. La formation reste malheureusement inaccessible à pas mal de publics.

C’est pour ça que nous avons écrit le livre « Guide de survie aux réunions » et réalisé des e-learning, notre manière à nous de rester accessible. C’est aussi pour ça que nous que nous avons créé notre blog devenu aujourd’hui le média du WORKLAB. Il est entièrement gratuit et partage un grand nombre de contenus.

Et c’est dans cette démarche que nous créons nos produits. Utiliser nos produits, c’est forcément transformer ses pratiques, les rendre plus collaboratives, plus fun. Avec nos produits, on souhaite s’inscrire dans le quotidien de nos clients pour transformer durablement leurs façons de faire. Parce que finalement, ces produits ne sont que la matérialisation de méthodes tournées vers la coopération.

Et puis avec ces produits on aimerait aussi faire du changement par l’envie. Je discutais avec une amie qui me disait : « y’a un nouveau magasin de vélo qui s’est monté au bout de la rue. Il est tellement beau que ça donne envie de se mettre au vélo ». Et bien c’est exactement ce qu’on aimerait créer avec cette boutique. Des produits tellement beaux qu’on a envie de changer ses façons de travailler.

Une équipe de choc

Et pour y arriver, on a notre équipe de choc.

Carole qui en langue apache signifie « esprit qui plane sur la gestion produit ». C’est notre « couteau suisse » qui est capable de trouver les bons fournisseurs, suivre tout le cycle de vie d’un produit et assurer la relation client.

Et puis nous avons Céline, notre graphiste illustratrice. Céline c’est l’artiste qui se cache derrière le visuel de nos produits. Dans le milieu on l’appelle la Kandinsky de la facilitation. Elle est capable de sublimer une pauvre matrice à 3 cases en œuvre d’art.

Nous avons aussi David, responsable marketing et communication. Mieux connu sous le patronyme « l’homme qui parle à l’oreille du web ». David s’occupe avec talent depuis et le début de notre présence sur le web. Autodidacte, c’est devenu un expert du webmarketing et de la communication. Régulièrement le service marketing de L’Oréal tente de le débaucher, mais il refuse systématiquement.

Et puis il y a Sacha qui en langue cheyenne signifie « grand manitou de la gestion produit ». La légende dit qu’il est capable de créer un produit de facilitation par simple imposition des mains. Sur ce point les témoignages divergent…

La vie d’un produit

On vous ouvre maintenant les portes des coulisses. Bienvenue dans le quotidien de l’équipe produit. La gestion des produits au WORKLAB, c’est d’abord un tableau Trello (voir l’image ci-dessous) qui nous permet de suivre tout le cycle de développement, depuis la naissance de l’idée jusqu’à la mise en stock du produit. Ce Trello c’est un peu la cave d’affinage de nos produits. On va les faire murir à la bonne température jusqu’à ce qu’ils arrivent au maximum de leur potentiel. Mais regardons ça d’un peu plus près…

Des produits en mode collaboratif

C’est un peu une mise en abime… mais pour concevoir nos produits qui permettent de mettre en œuvre des démarches collaboratives, on utilise une démarche collaborative 🙂 Vous me suivez ?

Nous ne voulions surtout pas que la création de produits soit réservée à une équipe produit qui serait la seule à avoir le privilège d’avoir des idées. Chaque membre de l’équipe peut proposer des idées. L’équipe produit a même le devoir de l’aider à aller jusqu’à la phase de prototypage en mettant à sa disposition toutes les ressources nécessaires : matériel pour prototyper, une aide pour réaliser les illustrations… Chacun a donc l’opportunité d’emmener son idée jusqu’au moment où elle pourra être testée en condition réelle.

L’exemple de notre phase de prototypage avec nos cubes icebreakers.

Testé et approuvé

On arrive alors à la deuxième phase. Le test. Et là ça ne rigole plus. Le produit doit être mis en œuvre dans plusieurs contextes (grande entreprise, organisme public, PME…) par plusieurs facilitateurs pour pouvoir être retenu.

Qu’on se le dise, tous nos produits et méthodes sont testées rigoureusement avant d’être proposés au plus grand nombre. Il ne s’agit pas de proposer des outils mal conçus qui mettraient en difficulté les apprentis facilitateurs dans le feu de l’action.

En route pour la production

Le produit a franchi toutes ces étapes ? Bravo, il commence à être robuste. Il va maintenant être embarqué dans une prochaine roadmap. Il s’agit alors de trouver le bon fournisseur et de réfléchir à la réalisation. Mais attention, faire des produits c’est bien, mais encore faut-il les faire de la bonne façon. Il faut donc trouver un fournisseur qui réponde à nos critères :

  • Le plus local possible : par défaut nous cherchons à Nantes (et oui on est nantais), puis en France, en Europe et à défaut en Chine (des fois on n’a pas le choix)

  • Des fournisseurs responsables : que ce soit les conditions de travail ou l’engagement environnemental, on recherche des partenaires qui soient en phase avec nos valeurs. Par exemple si on travaille avec des imprimeurs, on s’assure qu’ils respectent la charte Imprim’Vert .
  • Des produits écologiques : on réfléchit à l’usage du produit. On essaye de limiter les produits que l’on jettera après usage. C’est le cas de nos affiches et de nos magnets, mais aussi de nos marqueurs qui sont rechargeables. On recherche également en priorité des produits fabriqués à base de matières recyclées. C’est le cas par exemple de nos futures « chiffounettes ».

Quand toutes ces étapes sont franchies avec succès, le produit prend la route de l’entrepôt et attend impatiemment que quelqu’un le commande.

Voilà, c’est fini, le voyage s’arrête là. En espérant que la balade dans les coulisses vous a plu. N’hésitez pas à nous faire vos retours, on a encore tellement à apprendre…

Un webinaire pour vous présenter tout ça 

Pour marquer le lancement officiel de notre site e-commerce : SHOP.WORKLAB.FR, nous vous proposons un webinaire exceptionnel le 30 septembre à 12h30.
Nous vous présenterons le site et surtout nos premiers produits et ceux à venir 
 
Alors on compte sur vous ?
 
 

À propos de David & Sacha

Co-fondateurs et associés du WORKLAB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *